Slow deco : comment mieux décorer chez soi

Slow deco : une nouvelle approche de la décoration

Avez-vous entendu parlé de la Slow Deco ? Aujourd’hui, changer nos modes de vie pour retrouver du sens et consommer mieux est plus que jamais nécessaire face à l’urgence climatique. En décoration aussi. Véritable art de vivre, la Slow Deco redéfinit notre rapport au temps et invite à adopter une approche différente et éthique de la décoration. Découvrez dans cet article ce qu’est la Slow Deco et comment l’adopter chez vous.

Sommaire

Slow deco : ralentir pour se sentir mieux

Une décoration Slow consiste à prendre le temps de réfléchir à ses choix, à privilégier des matériaux durables et responsables pour créer un environnement aussi épuré que ressourçant.

Slow comme ralentir

Nous vivons dans un monde d’immédiateté. Que ce soit pour manger, s’habiller, voyager… nous sommes habitués à avoir tout, tout de suite, et à courir après le temps. Un rythme effréné qui n’est pas sans conséquences sur nous et la planète.

C’est ainsi qu’est né le mouvement Slow Life, initié au départ par le gastronome italien Carlo Petrini avec la Slow Food en réponse à la restauration rapide, et qui s’est ensuite étendu à la mode avec la Slow Fashion, aux voyages, à la cosmétique… et donc aussi à la décoration.

Adopter le Slow living consiste à ralentir et se concentrer sur l’essentiel en transformant nos habitudes de vie pour mieux prendre soin de soi, de son entourage et de l’environnement. La Slow Deco s’appuie ainsi sur les valeurs de simplicité, de durabilité et d’authenticité.

Un cocon face au rythme incessant de la vie

© Città Design

Slow Deco : matières naturelles

Slow Deco : entre minimalisme et confort

Si l’un des fondamentaux de la Slow Deco est de se reconnecter au temps, elle invite aussi à créer un intérieur dans lequel on se sent bien. Pour faire de son habitation un espace refuge, aux couleurs et à l’atmosphère ressourçantes.

Minimaliste et inspirée de l’art de vie des pays nordiques, la Slow Deco nous invite à nous concentrer sur l’essentiel, à supprimer le superflu dans nos vies. Désencombrer est l’une des premières étapes à suivre pour l’adopter. Mais sans faire l’impasse sur le confort !

Des couleurs douces en Slow Deco

© pinterest

Des couleurs douces ou évoquant la nature

Les couleurs influencent notre perception et sont à prendre en compte dans sa décoration. Avec parfois une utilisation presque dogmatique des couleurs neutres et claires, il est important de rappeler que la Slow Deco ne se résume pas au blanc et au beige !

Même les couleurs profondes comme le Terracotta ou le kaki trouveront leur place dans une décoration Slow. Évitez tout de même les couleurs très vives, en particulier le rouge, qui risque de stimuler vos sens. Choisissez plutôt un bleu marine, un vert amande ou un rose pâle.

Veiller à une décoration saine

Décorer Slow, c’est aussi prendre soin de sa santé. Un lieu de vie qui sent bon n’est pas forcément un lieu de vie sain. D’après un rapport récent de l’ADEME, l’air intérieur est jusqu’à 10 fois plus pollué que l’air extérieur.

Les peintures, moquettes, sols et meubles émettent des polluants dans l’air, qui peuvent être toxiques, cancérogènes ou contenir des perturbateurs endocriniens. En particulier quand ils sont fabriqués avec du PVC qui contient jusqu’à 50% de phtalates.

Des gestes simples comme aérer tous les jours et identifier les sources de pollution de l’air intérieur permettent d’instaurer un espace sain.

Beau Beau

Réduire l’impact de sa décoration sur l’environnement

La Slow deco ou Slow decoration consiste à apporter du sens dans sa décoration. Choix des matières, lieu et modes de fabrication, réutilisation voire surcyclage sont autant d’éléments à connaître pour adopter la Slow deco.

Du mobilier en bois pour une décoration Slow

© Tikkamoon

Des matières naturelles

Pour une décoration en mode Slow, on privilégie les matières naturelles : bois, faïence, coton, lin… qui vont nous permettre de nous reconnecter avec la nature.

De même, on veille à choisir des manières dont l’impact sur l’environnement sera le plus faible possible en faisant le choix de produits fabriqués avec des matériaux durables et recyclables : bois issu de forêts gérées, papiers-peints sans PVC, peintures à base d’eau… en limitant au maximum tout ce qui comporte des matières plastiques autant pour des raisons environnementales que de santé.

L’origine de fabrication

Pour réduire l’impact carbone de sa décoration, mieux vaut se renseigner sur le lieu de fabrication d’un meuble, d’un cadre ou d’un vase. Si possible fabriqué localement, en France pour favoriser l’économie locale ou à défaut en Europe pour que sa fabrication génère le moins de CO2 possible.

Récupération et upcycling

En Slow Deco, il faut aussi penser au cycle de vie de sa décoration. En faisant de l’upcycling ou en donnant une seconde vie aux meubles dont on veut se séparer.

L’upcycling ou surcyclage consiste à réutiliser ou à transformer plutôt que d’acheter neuf. En réutilisant des meubles trouvés en chinant, en transformant une vieille bibliothèque à l’aide d’un papier-peint. Certaines marques comme TipToe proposent même des tables, des luminaires ou des étagères fabriqués à l’aide de matériaux recyclés.

Une bibliothèque relookée avec du papier-peint

© Victoria Smith

De même, quand on décide de se séparer d’un meuble, on va chercher à lui donner une seconde vie s’il est en bon état en les vendant d’occasion ou en les donnant plutôt que de l’amener en déchetterie.

Beau Beau

Faire le choix d’une décoration de qualité, éthique et durable

Consommer moins, c’est d’abord consommer mieux. En plus de l’impact environnemental et d’une sérénité retrouvée en créant un cocon, décorer “slow” signifie décorer avec du sens, en suivant et transmettant des valeurs.

Vers une décoration responsable

Déjà, décorer de manière responsable, c’est privilégier la qualité à la quantité, toujours dans cette logique minimaliste. Pour une décoration qui est faite pour durer. Cela implique d’envisager le temps long, de prendre le temps de la réflexion pour d’aménager son lieu de vie, de choisir son mobilier et sa décoration murale avec soin… en s’inspirant des tendances sans les subir et en faisant le choix d’éléments de décoration intemporels.

Favoriser une décoration de qualité, si possible fabriquée localement est aussi une manière de s’assurer que la santé et les droits des personnes qui l’ont fabriqués sont respectés, avec une rémunération juste de leur travail.

Favoriser l'artisanat en Slow Deco

© pinterest

Redécouvrir l’Artisanat

La longévité de la décoration est l’une des priorités de la Slow Deco. Évitez les pièces de mauvaise qualité en privilégiant les objets qui traverseront les années, qui ont une histoire ou faits main, par vous-même ou de manière artisanale.

Suivez des tutoriels DIY pour créer des objets de décoration uniques, qui vous ressemblent, qui racontent quelque chose de vous ou de votre famille, et si possible en réutilisant d’anciens meubles pour en créer de nouveaux.

A l’unité ou en petites séries, les objets fabriqués par un artisan apportent tout de suite du cachet et de l’authenticité à une décoration, en plus d’inviter une sorte d’art dans la maison.

Beau Beau

Et la décoration murale en Slow Deco ?

Chambre enfant en peinture biosourcée

© Algo

Favoriser la peinture biosourcée

Prisée en décoration murale, la peinture a longtemps été fabriquée avec des éléments toxiques. Si les peintures acryliques à base d’eau ont heureusement remplacé les peintures glycéro, elles ne sont pas toutes saines et certaines dégagent parfois encore beaucoup de COV ou composants organiques volatils.

De nouvelles peintures biosourcées, comme Algo ou Colibri, majoritairement à base d’éléments naturels, sans solvants ni métaux lourds… offrent aujourd’hui une alternative sûre et qualitative aux peintures traditionnelles.

Choisir un papier-peint fabriqué sans PVC

Rien de tél qu’un papier-peint pour transformer une pièce et lui donner du style. Comme pour les peintures, il en existe de toutes sortes.

Pour une décoration murale plus saine, privilégiez les revêtements muraux sans PVC comme le papier-peint intissé, de préférence fabriqué en France pour réduire l’empreinte carbone, et avec des modes de fabrication sans solvants.

Papier-peint sans PVC

© Season SAS

Des cadres fabriqués localement en Bois FSC

Si vous optez pour des cadres accrochés au mur, privilégiez le bois au plastique et veillez à ce qu’ils soient fabriqués en Europe plutôt qu’en Asie. Autant pour les cadres que les affiches elles-mêmes, veillez à ce qu’ils mentionnent le label FSC attestant qu’ils sont fabriqués avec du bois issu de forêts gérées selon les normes du développement durable.

Pictogramme Beau Beau

En résumé, en décoration aussi il est possible de consommer mieux, en privilégiant le durable et le local. Adopter la Slow Deco permet de ralentir, avec un nouveau rapport au temps et à notre consommation, pour créer un cocon ressourçant et protecteur. Un mode de vie qui prône un retour aux sources et à la simplicité. En choisissant des matériaux durables et en privilégiant des pièces de qualité, nous pouvons contribuer à réduire notre empreinte écologique et respecter nos valeurs. Êtes-vous prêt⸱e à passer à la Slow Deco ?

Ça peut aussi vous intéresser

Questions fréquentes sur la Slow Deco

S’il y a des points communs, il ne faut pas confondre le style de décoration scandinave avec la Slow Deco. Du bois, des matières naturelles et douces, une atmosphère de sérénité… il y a des points communs. Mais la Slow Deco peut se décliner dans plusieurs styles : scandinave bien-sûr, mais aussi bohème, Japandi…

La Slow Deco est minimaliste. Désencombrer et ne garder que l’essentiel est l’un des pilliers d’une décoration Slow. En revanche, adopter la Slow Deco va plus loin en prenant en compte l’impact environnemental et social de la décoration.

Choisir du mobilier et des accessoires de qualité, fabriqués de manière responsable ou artisanale, se traduit souvent par un prix plus élevé. La qualité a un prix et la Slow Deco aussi pour consommer moins mais mieux. Décorer slow, c’est aussi accepter de payer plus cher un produit qui durera plus longtemps et n’aura pas besoin d’être remplacé.

Répondre à cette question est loin d’être simple tant il y a de critères à prendre en compte. Les matériaux, l’origine de fabrication et les labels sont autant de bons indicateurs pour vous aider à faire votre choix.